La nuit

Oubliez l’ivresse du soleil
Et pendant le temps du sommeil
A la lueur de la lune
Écoutez le secret des dunes

N’ayez crainte de ce bain obscur
Cherchez doucement les lumières
Voyez au delà du mur
Puis apprivoisez les mystères

Observez la volute des ombres
Détachée de la toile bleue
Et même dans la pénombre
Saisissez la beauté des cieux

Et si les tristes reflets d’ébène
Abîment toutes vos ardeurs
Profitez du temps qui traîne
Pour abandonner vos erreurs

Les sons clairsemés se cristallisent
Dans la grande nef du silence
Respirez le bruit d’église
Suivez le sentier de l’errance

Oubliez l’ivresse du soleil
Et pendant le temps du sommeil
A la lueur de la lune
Prenez le chemin des runes

Publicités